Lutte contre les insectes, les acariens, les rongeurs ou encore les puces de nos animaux de compagnie… nous utilisons régulièrement des pesticides dans nos intérieurs. Mais nous sommes très peu à respecter les précautions d’emploi alors que ces produits peuvent avoir des conséquences sur notre santé et notre environnement.

L’étude Pesti’home de l’Anses

Afin de mieux connaître les pratiques et les usages des pesticides des Français à leur domicile, dans les habitations, les jardins ou encore pour traiter les animaux domestiques, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a mis en place l’étude Pesti’home.

En effet, cette étude prend en compte les produits disponibles à la vente pour les particuliers : ceux utilisés pour protéger les plantes d’intérieur et d’extérieur, des produits biocides utilisés à la maison pour lutter contre les insectes, les rongeurs ou les parasites et moisissures du bois, et des médicaments antiparasitaires humains et vétérinaires contre les poux, les puces, les tiques…

Pesti’home apporte également des informations indispensables pour mieux évaluer les expositions et les risques potentiels pour la santé des populations et identifier en particulier les expositions cumulées à des substances chimiques.

Que retenir de cette étude ?

  • 75 % des ménages ont utilisé au moins une fois un pesticide dans l’année
  • Les produits les plus utilisés sont les insecticides : contre les insectes volants (40% des ménages) et les insectes rampants (28%), et des médicaments vétérinaires pour lutter contre les parasites des animaux de compagnie (61% des ménages ayant un animal domestique). La moitié des utilisateurs d’insecticides en utilise- au moins 3 fois par an.

Peu de Français suivent les consignes d’utilisation

Si les précautions d’emploi sont suivies par la majorité des ménages lorsqu’ils utilisent des produits pour traiter les plantes d’extérieur (70%) ou des produits anti-poux (68%), ils ne sont que 29% à les respecter lors de l’utilisation de répulsifs, et 36% pour les produits contre les insectes volants.

L’étude montre aussi que les utilisateurs ne savent pas suffisamment comment se débarrasser des produits. A titre d’exemple, 60% des ménages jettent leurs produits inutilisés à la poubelle et seulement 31% les déposent à la déchetterie.

Les recommandations de l’Anses

Pour un usage en toute sécurité, il est ainsi indispensable :

  • de lire et respecter les précautions d’emploi
  • de porter des gants au moment d’appliquer le produit, si indiqué
  • d’aérer la pièce après traitement et d’attendre quelques minutes avant d’y rentrer de nouveau.

►Consulter les résultats de l’étude Pesti’home

►Retrouvez les grands chiffres de Pesti’home en infographie


Pour en savoir plus :