En juin 2017, le service régional de la Maison de la consommation et de l’environnement de Rennes a organisé un cycle de 3 sessions de formation « troubles du voisinage » à destination des bénévoles et administrateurs d’associations de consommateurs.  A ce titre, des conciliateurs de justice ont été invités à venir y partager leurs expériences et détailler leurs modalités et domaines d’intervention.

mce

Troubles du voisinage, formation à Brest

 

Cette journée de formation sur les troubles du voisinage a été d’une grande richesse dans les échanges et a permis une plus grande interconnaissance. Théo le Diouron, Président de l’Association des Conciliateurs de justice de la Cour d’appel de Rennes, a rédigé un bilan de cette journée.

« La première journée s’est déroulée à l’espace associatif de Pen Ar Creach à Brest à laquelle Bouchra GORFTI, juriste et chargée de mission de la Maison de la consommation et de l’environnement de Bretagne, avait convié Joël PRIETZ, vice-Président de l’Accar en nord Finistère et Théo le Diouron, Président, à venir exposer les méthodes de résolution des modes amiables des différends appliqués aux litiges de voisinage devant un parterre d’une trentaine de responsables et administrateurs d’associations de consommateurs (Clcv, CSF, Familles Rurales du Finistère, l’UFC Que Choisir…).

Au cœur des échanges, le repérage des principaux troubles de voisinage pour lesquels les bénévoles d’associations de consommateurs sont aussi sollicités dans leurs permanences : les bruits, les odeurs, les plantations, les problèmes de mitoyenneté, les servitudes, les mille soucis qui empoisonnent plus souvent que nécessaire la vie des gens en voisinage. Et au-delà de leur repérage, le partage de quelques dispositions utiles à prendre pour les prévenir, les régler à l’occasion. Permettre surtout aux associations de consommateurs d’orienter efficacement les plaignants vers les structures et intervenants ad hoc, comme les conciliateurs de justice.

Présente à cette même formation brestoise, Nathalie BERNARD, Médiatrice chargée de mission à Brest Métropole Habitat, a détaillé pour sa part les dispositifs et outils de médiation interne mis en place par le plus gros bailleur social de l’agglomération nord finistérienne pour prévenir ces différends et apaiser les tensions qu’ils suscitent parfois. Pour la seule année 2016, Brest Métropole Habitat a été saisi de 754 de ces troubles anormaux.

Deux autres sessions ont réuni à l’identique une trentaine d’associations de consommateurs à Rennes, le 22 juin et le 29 juin à Lorient. Intervenants pour les conciliateurs, Michel Beline à Rennes ; Marceline DULONG et Annick PETIT en Morbihan. »

 

Voir aussi Des formations régionales à destination des associations de consommateurs