Alors que la commission d’enquête parlementaire sur l’alimentation industrielle propose de réduire sel, sucre et additifs dans les produits ultra-transformés, Service-public.fr fait le point sur la consommation de sel des Français et ses risques pour leur santé.

mce

Trop de sel dans nos assiettes !

Risques liés à un excès de consommation de sel

Le sel est nécessaire au fonctionnement de l’organisme. Cependant, en consommer en excès peut favoriser le développement de certaines maladies : l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose, le cancer gastrique ou encore l’insuffisance rénale. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que 2,5 millions de décès pourraient être évités chaque année dans le monde si sa consommation était ramenée au niveau recommandé. En France, 35 000 décès sont imputables au sel.

Quels sont les aliments concernés ?

Nos habitudes alimentaires ont changé en quelques décennies et l’on consomme plus d’aliments transformés et moins de fruits et de légumes qui contiennent du potassium contribuant à faire baisser la tension artérielle, et moins de fibres présentes dans les céréales complètes.

Le sel que l’on ajoute soi-même compte pour environ 1/5e de nos apports quotidiens, le reste provient de l’alimentation manufacturée. C’est donc la trop grande quantité de sel ajouté dans les aliments ultra-transformés qui présente un danger pour la santé. L’industrie agro-alimentaire l’utilise pour donner du goût à des aliments qui en sont dépourvus, rehausser les saveurs sucrées et augmenter la durée de vie des produits. Peu coûteux, il charge également en eau certains aliments vendus au poids.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) note que les aliments qui apportent le plus de sel au quotidien sont : le pain et les biscottes, la charcuterie (en particulier le saucisson et le jambon sec), les bouillons (légumes ou viandes), les produits de grignotage salés, les nouilles instantanées, les sauces et condiments, la morue et les anchois, les plats cuisinés, les fromages, les soupes et potages, ainsi que les quiches et pizzas.

Dans son actualité, Service-public fait également le point sur les recommandations nutritionnelles et donne des conseils pour réduire le sel dans l’alimentation.


Lire la suite sur le site de Service-public.fr


Voir aussi Se nourrir