La Mce relaie ce communiqué de l’Indécosa-Cgt

L’association Indecosa-Cgt interpelle monsieur Bruno LE MAIRE, ministre de l’Économie, des Finances et de la relance, sur les moyens donnés aux acteurs de la consommation.

Voici quelques extraits de leur communiqué

« La crise sanitaire 2020 et ses conséquences ont remis sur le devant de la scène les questions de santé, les conditions de logement et le pouvoir d’achat de l’ensemble des citoyens…

… Pour ne citer qu’un exemple, nos associations départementales sont amenées à traiter très régulièrement des dossiers de surendettement. Nous assistons à un appauvrissement dramatique de nombre de nos concitoyens…

Les trois piliers du secteur consumériste que sont les associations de consommateurs, l’INC. et les CTRC et autres structures doivent pouvoir continuer d’exercer leurs missions auprès des usagers. Ils ne peuvent pas être les oubliés du plan de relance car ce serait tout un pan de l’accompagnement des consommateurs qui se retrouverait ainsi en danger.

Ainsi, l’association INDECOSA-CGT demande que la loi de finance qui sera votée octroie pour 2021 les crédits d’interventions destinés aux acteurs de la consommation à hauteur de ceux accordés en 2017.

En effet, les baisses budgétaires successives des années 2018, 2019 et 2020 ont mis en danger toutes les structures sans exception. Et si celles-ci venaient à se poursuivre en 2021, elles entraîneraient la fermeture de plusieurs CTRC et la suppression de plusieurs dizaines d’emplois dans chaque structure du secteur.

… nous estimons plus urgent encore d’œuvrer à la sécurité financière de tous les acteurs de la consommation en général, et des CTRC en particulier.

Les consommateurs ont besoin de trouver un panel de dispositifs divers, leur permettant de répondre à leurs attentes et surtout à la résolution de leurs litiges.

Les spécificités de territoires, les fermetures incessantes de lieux d’accueils dans tous les secteurs ne pourront jamais être remplacés entièrement par le numérique. Les consommateurs reçus dans nos permanences, cherchent au-delà de la solution à leurs problèmes un lien social et un lieu d’écoute.

Nous attendons des actes concrets de votre part pour permettre aux consommateurs et à tous les militants associatifs, de pouvoir continuer d’exercer les missions d’aide et de défense des consommateurs… »

Télécharger le communiqué en pdf