Eau et Rivières de Bretagne, L’arbre Indispensable, Bretagne Vivante, la Société d’horticulture 35, Les colocaterre, l’association des AMAP d’Armorique signent un manifeste pour une eau sans pesticides.

 

 

 

mce

Manifeste inter-associatif pour demander l’arrêt des pesticides sur les bassins-versants eau potable

Le collectif d’associations lance un appel aux élus du pays de Rennes (communes, métropole, syndicats) et d’ailleurs, pour interdire les pesticides sur les aires d’alimentation des points de captage d’eau potable.

En effet, citoyens et associations constatent, chaque jour avec un peu plus d’amertume, la gravité et l’urgence des enjeux environnementaux et sanitaires (pollution de notre eau, nos sols, notre air). Les politiques publiques actuelles n’ayant pas été suffisamment ambitieuses, ne répondent plus aujourd’hui qu’aux intérêts d’une minorité et desservent l’intérêt général

L’arrêt des pesticides sur les bassins-versants est le préalable indispensable pour répondre aux enjeux de santé publique, environnementaux, climatiques, alimentaire et de biodiversité.

Pour une expérimentation sans pesticides sur le bassin-versant de la Chèze-Canut !

C’est pourquoi les associations demandent qu’une expérimentation soit menée sur le bassin-versant de la Chèze-Canut. En effet, il représente 33 % des besoins en eau potable des 440 000 habitants de la métropole rennaise. Du fait d’une surface très réduite (63 km²) il permettrait d’atteindre des objectifs concrets et rapides en impliquant l’ensemble des acteurs du territoire.

Les associations proposent que cette expérimentation se traduise par un plan d’action volontariste et réglementaire pour répondre en 6 volets…

Lire la suite sur le site d’Eau et rivières de Bretagne

►Consulter le communiqué de presse en version pdf


Voir aussi le
site Jardiner au naturel