Générations futures a rendu public un rapport sur la présence des résidus de pesticides mesurés dans des fruits et légumes non bio consommés en France. Ce rapport a été élaboré sur la base de données officielles produites par la Direction générale de la répression des fraudes ( DGCCRF). En tout ce sont 19 fruits et 33 légumes qui ont pu être étudiés sur la base des données fournies par la DGCCRF.

mce

Residus de pesticides dans les fruits et les légumes : un rapport inédit de Générations futures !


Pourquoi ce rapport ?

Les résidus de pesticides présents dans les aliments préoccupent fortement les consommateurs et consommatrices français(es) et européen(ne)s. En France ces résidus dans les fruits, légumes, céréales, infusion, aliments pour bébé font l’objet de plans de surveillance annuels réalisés par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes). Les filières les plus à risque font même l’objet de plans de contrôle ciblés.

Par exemple, le 20 février 2018, la DGCCRF a mis en ligne les résultats du contrôle des résidus de pesticides dans les denrées végétales en 2016.

Malheureusement, selon Générations futures, « les consommateurs ne retirent pas une information réellement utilisable de ces plans de surveillance. En effet, les résultats détaillés, aliment par aliment, ne font pas l’objet d’une communication grand public, seuls des résultats globaux étant la plupart du temps mis en avant. De plus, les résultats fournis sont irréguliers et pas forcément représentatifs: tous les aliments ne sont pas analysés tous les ans, ou alors le sont en nombre trop faible pour que les résultats trouvés soient réellement significatifs ».

Méthode utilisée pour construire le rapport

Les analyses officielles fournies par la DGCCRF ont permis de réaliser un classement des fruits et des légumes en fonction de la fréquence de la présence de résidus de pesticides mesurés et un classement des fruits et légumes en fonction de la fréquence des dépassements des limites maximales en résidus (LMR), sur une période allant de 2012 à 2016. Le rapport présente les résultats détaillés pour chacun des 19 fruits et 33 légumes sélectionnés ainsi que le classement du fruit ou du légume en fonction des critères «présence de résidu de pesticides quantifiés» et «dépassement de LMR», dans la famille des fruits ou celle des légumes.

Les résultats

72.6% des échantillons de fruits contiennent des pesticides et 2,7% sont au-dessus des limites maximales résiduelles (LMR). Pour les légumes, 41% des échantillons contiennent des pesticides et 3,5% sont au-dessus des LMR.

Les grands champions chez les fruits sont :

• Le raisin : des pesticides dans 89% des échantillons
• les clémentines et mandarines : des pesticides dans 88,4% des échantillons
• Les cerises : pesticides présents dans 87,7% des échantillons et LMR à 6,6%

Et du côté des légumes :

• Le céleri branche : des pesticides dans 84% des échantillons
• Les herbes fraiches : des pesticides dans 74,5% des échantillons et LMR à 29,4%
• Les endives : des pesticides dans 72,7 % des échantillons.

► Téléchargez le rapport complet sur le site de Générations Futures


Pour aller plus loin, visitez le site
Jardiner au naturel qui est  animé par la Mce et ses associations de consommateurs et d’environnement et dont les objectifs sont : informer des dangers des pesticides et présenter les solutions alternatives pour les jardins et les communes.

Voir aussi la page Se nourrir