Le radon est un gaz radioactif naturel inodore, incolore et inerte, très présent en Bretagne.  On estime qu’en Bretagne, 20% des cas de cancer du poumon qui seraient attribuable au radon. Face à ce risque, la réglementation évolue et les foyers bretons sont invités à s’interroger sur le risque radon dans leur habitation, en faisant une mesure avec un dosimètre.

mce

Radon : développons la mesure et l’information sur ce gaz radioactif naturel

Radon : un gaz radioactif méconnu, très présent en Bretagne

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle inodore et incolore, présent principalement dans les sous-sols granitiques et volcaniques. La Bretagne est donc principalement concernée.  A l’air libre, ce gaz est dilué. Sa concentration est donc faible. Dans l’atmosphère plus confiné d’un bâtiment, il peut au contraire, s’accumuler et atteindre des concentrations élevées, notamment dans les logements.  En France, il constitue la principale source d’exposition aux rayonnements ionisants et le second facteur de risque de cancer du poumon après le tabagisme.  L’exposition simultanée au tabac et au radon multiplie le risque par 25. On estime qu’en Bretagne, 20% des cas de cancer du poumon seraient attribuables au radon.

Un risque radon fort pour beaucoup de communes bretonnes

L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) vient d’établir une cartographie du potentiel radon pour chaque commune, avec 3 catégories. Une très grande majorité de communes bretonnes sont concernées par un potentiel élevé de radon.

► Voir la carte du potentiel radon


Une réglementation plus protectrice

Depuis juin 2018, de nouveaux textes de loi améliorent la protection de la population vis-à-vis du risque radon :

  • La concentration à ne pas dépasser passe de 400 à 300 Bq/m3
  • Les établissements recevant du public comme les crèches et écoles maternelles  doivent réaliser des mesures de radon
  • Les acquéreurs ou des locataires dans des zones à potentiel radon significatif doivent être informés du risque radon

Des textes visent aussi les lieux de travail ou les lieux ouverts au public :

Et si vous mesuriez la concentration de radon dans votre logement ?

Vous pouvez connaître la concentration en radon dans votre habitation en effectuant des mesures à l’aide de détecteurs (dosimètres radon). Ces mesures, gratuites, sont encadrées par l’Agence Régionale de Santé Bretagne (ARS), qui propose la liste des fournisseurs de dosimètres sur son site Internet : www.bretagne.ars.sante.fr/le-radon.

 

Pour en savoir plus :

Nouveau dispositif réglementaire de surveillance de la qualité de l’air dans les établissements recevant du public