L’équipe de chercheurs et de médecins qui avait lancé une alerte sur les fongicides de la famille des SDHI en avril 2018 a publié le 7 novembre 2019 une nouvelle étude dans la revue Plos One.

Qu’est-ce qu’un pesticide SDHI ?

Les SDHI sont des fongicides inhibiteurs de la succinate déshydrogénase. Tueurs de champignons, ils sont couramment utilisés pour protéger les cultures des maladies.

Par exemple, en France, 70 % des surfaces de blé sont traitées avec des fongicides SDHI. Ils sont également utilisés sur d’autres cultures comme l’avoine, l’orge, le seigle, le tournesol, le colza, les pommiers, amandiers, vignes, asperges, carottes, pommes de terre, fraisiers, laitues… Cette classe de pesticides, destinée à lutter contre les champignons et moisissures, est donc omniprésente dans les assiettes et les boissons.

Que dit l’étude publiée dans Plos One ?

Cette étude montre clairement la toxicité des SDHI pour les cellules humaines ou animales, et pas seulement pour celles des champignons visés par les traitements ! En effet, les SDHI, qui bloquent la respiration des cellules des champignons, bloquent aussi celles des cellules du ver de terre, de l’abeille ou de l’être humain.

L’étude montre également que les cellules de patients atteints d’Alzheimer ou de maladies mitochondriales sont plus sensibles aux SDHI. Et donc que cette catégorie de la population est encore plus à risque.

Consulter l’étude (en anglais) sur le site de Plos One

Quid du principe de précaution ?

Générations Futures exprime sa vive inquiétude par rapport à ces pesticides et demande « l’application du principe de précaution et donc le retrait des Autorisation de mises en marché des produits contenant des substances actives de la famille des SDHI ».

L’association s’est associée, le 21 janvier 2020, à Nous voulons des coquelicots et à France Nature Environnement (FNE) pour demander l’abrogation de l’autorisation de mise sur le marché de trois pesticides à base de SDHI : le Keynote et l’Aviator Xpro, produits par Bayer et le Librax, produit par BASF.

Lire l’article SDHI – Justice : nos organisations demandent l’abrogation immédiate de 3 pesticides commerciaux

Voir aussi le Point sur les SDHI publié par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)

Pour aller plus loin, consulter le site Jardiner au naturel de la Mce