Santé publique France (établissement public sous tutelle du ministère de la Santé) a présenté les nouvelles recommandations sur l’alimentation, l’activité physique et la sédentarité pour les adultes. Ces recommandations simples, pratiques et accessibles ont pour objectif de vous aider à faire les meilleurs choix alimentaires et à adopter un mode de vie plus actif.

mce

Les français, l’alimentation et l’activité physique

En France, l’étude nationale de santé sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition (étude Esteban), menée en 2016, a permis d’observer la situation de l’alimentation et de l’activité physique de la population. A priori, les comportements alimentaires ont globalement peu évolué ces dix dernières années.

En outre, la situation nutritionnelle des Français est moins défavorable que celle qui est observée dans beaucoup d’autres pays européens. Par contre, cette situation reste fragile, avec des inégalités sociales de santé qui perdurent :

  • Près de la moitié des adultes français sont en surpoids ou obèses.
  • Près de 18% des enfants de 6 à 17 ans sont en surpoids ou obèses.
  • L’activité physique des Français est encore faible et la sédentarité élevée chez les adultes et les enfants résidant en France métropolitaine.

Augmenter, réduire et aller vers… des nouveaux repères nutritionnels

Depuis la création des premiers « repères nutritionnels » en 2001, les connaissances sur l’alimentation et l’activité physique ont évolué. C’est pourquoi, les nouvelles recommandations ont pour objectif d’aider à faire les meilleurs choix alimentaires et à adopter un mode de vie plus actif. Elles sont réparties en trois groupes :

  • Augmenter: les fruits et légumes, les légumes secs et l’activité physique.
  • Aller vers les féculents complets, le poisson, les produits laitiers, l’huile de colza, de noix et d’olive.
  • Réduire: l’alcool, les boissons sucrées, les aliments, gras, salés et ultra-transformés,la charcuterie, la viande…

Parmi les nouveautés figurent la place accordée à certains aliments comme les légumes secs, les fruits à coque non salés, les féculents complets. Et l’étiquetage nutritionnel simplifié Nutri-Score pour les aliments transformés (pizza, lasagnes…) est mis en avant.

Du reste, les recommandations intègrent pour la première fois la question de l’environnement, en conseillant d’aller vers des fruits et légumes de saison, des aliments de producteurs locaux et, si possible, des aliments bio.

Enfin, les recommandations encouragent les personnes à faire davantage d’activité physique.

Dossier pédagogique sur les nouvelles recommandations

Des outils pour améliorer son alimentation et son activité physique au quotidien

  • Le Nutri-Score est le logo nutritionnel recommandé par les pouvoirs publics en France. En savoir plus sur le Nutri-Score
  • Le site mangerbouger.fr allie contenu théorique et contenu pratique pour améliorer les connaissances des recommandations nutritionnelles.
  • La Fabrique à menus (FAM) permet d’agir directement sur la planification des repas.

Voir aussi les pages Se nourrir