L’association « Nous voulons des coquelicots » a lancé, le 12 septembre 2018, un immense Appel qui vise à mobiliser au moins cinq millions de soutiens. C’est ambitieux, mais l’objectif l’est aussi, car il s’agit d’obtenir l’interdiction de tous les pesticides (de synthèse) en France. De nombreuses associations se mobilisent pour relayer cet appel !

mce

Nous voulons des coquelicots : « Appel des 100 » pour l’interdiction des pesticides chimiques de synthèse !


L’association « Nous voulons des coquelicots »

Elle est composée d’un groupe de bénévoles, parmi lesquels une directrice de crèche à la retraite , des décorateurs, une étudiante, une céramiste, deux paysans, une enseignante, une psychanalyste, des membres d’ONG, deux journalistes.Elle est présidée par Fabrice Nicolino.

L’Appel des 100

L’Appel dont les termes sont repris ci-aprèsa été lancé par ces bénévoles et les 100 premiers signataires, hommes et femmes « anonymes », résidant partout en France, ayant des professions aussi diverses qu’artisan, coiffeur, responsable des ventes, agent immobilier, ouvrier, enseignant, infirmier, maraîcher, photographe, instituteur, vétérinaire…

« Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveaux ?-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux a disparu en quinze ans; la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde !

Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.

Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes ».

►Liste des associations et ONG qui soutiennent l’Appel

►Dossier de presse de lancement de l’opération et de l’Appel

►Signez l’Appel et mobilisez-vous contre les pesticides de synthèse


Affichez votre soutien à l’Appel des coquelicots

Pour soutenir l’Appel des 100, Bretagne vivante et Eau et rivières de Bretagne proposent, à la vente, des cocardes (fabriquées en tissu de récupération dans un atelier d’insertion) et des autocollants. Vous pouvez  les acheter à l’accueil de la Mce, au prix de :

  • 2€ la cocarde
  • 1€ l’autocollant

Horaires d’ouverture de l’accueil de la Mce : Pratique

Voir aussi le site Jardiner au naturel