Dans son rapport annuel, la Cour des Comptes estime que les conditions du déploiement des compteurs Linky profitent surtout à Enedis (ex-ERDF), et pas suffisamment aux consommateurs. Elle juge également que l’impact sur les économies d’énergie est insuffisant.

mce

Linky : un investissement coûteux qui ne profite guère aux consommateurs !


Un compteur controversé

Plus de 3,8 millions de compteurs Linky ont été installés par Enedis, la filiale d’EDF en charge du réseau de distribution d’électricité. D’ici à la fin 2021, 35 millions de compteurs seront remplacés sur toute la France.

Les opposants au compteur communicant s’inquiètent :

  • de possibles risques pour la santé liés aux ondes électromagnétiques émises par le compteur.
  • du respect de la vie privée : on lui reproche aussi de pouvoir conserver et utiliser des données personnelles, donc privées.
  • du manque de fiabilité des compteurs. Des chercheurs aux Pays-Bas ont publié début mars, une étude remettant en cause la fiabilité de compteurs «intelligents». Certains de ces compteurs surestimeraient la consommation réelle d’électricité d’un foyer. Des écarts pouvant aller de 1 à 6 ont été relevés.

Un nouvel argument pour les anti-Linky : son coût !

Dans un article du Monde, on peut lire que « le déploiement des compteurs est assuré par Enedis pour un coût de plus de 5 milliards d’euros entre 2014 et 2024. Pour ne pas faire peser cette somme sur les particuliers, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a mis en place un système de tarif différé. Enedis a avancé l’argent, et sera remboursé avec intérêts au moment où le programme portera ses fruits, à partir de 2021, dans la facture des consommateurs. Mais en analysant la construction de ce tarif, la Cour des comptes estime qu’il permettra à Enedis d’empocher au passage près de 500 millions d’euros ».

Toujours dans le même article, on peut lire que « selon Enedis, Linky doit permettre au consommateur de mieux maîtriser sa consommation d’électricité et donc de faire des économies. Mais le rapport estime que les informations disponibles sont insuffisantes pour permettre aux utilisateurs de connaître leur consommation détaillée. Et souligne au passage que l’impact sur la consommation d’électricité pourrait être assez faible. Fin 2017, seuls 1,5 % des usagers disposant de compteurs Linky ont ouvert un compte pour connaître leur consommation ».

Le rapport 2018 de la Cour des Comptes

Le tome I du rapport public annuel 2018 expose une sélection d’observations suivies de recommandations, mesures concrètes visant à améliorer l’utilisation des fonds publics et l’efficacité des services publics. Ses 15 chapitres sont regroupés autour de quatre thèmes : les finances publiques, les politiques publiques, la gestion immobilière publique et les territoires. Ils mettent en exergue des échecs, mais également des progrès et des réussites.

Consulter le rapport annuel 2018

Lire le chapitre sur les compteurs communicants Linky

Permanences d’Alter-ondes 35 sur le Linky

Si vous souhaitez vous informer, l’association tient deux permanences par mois sur les ondes et plus particulièrement, sur les compteurs Linky. Elle répond à différentes questions comme :

• peut-on refuser l’installation du compteur Linky ?
• quid du respect de la vie privée ?
• les aspects juridiques
• compteur Linky et santé…

Horaires des permanences dans la rubrique Pratique


Voir aussi la page
Se loger