Le chèque énergie remplace les tarifs sociaux de l’énergie à partir de 2018. Dispositif destiné à couvrir une partie des factures d’énergie (électricité, gaz, fioul, charges de chauffage…), il est attribué en fonction des ressources fiscales (revenu fiscal de référence) et de la composition du ménage. D’ici fin avril, les quatre millions de foyers bénéficiaires devraient tous avoir reçu le leur.

mce

Les chèques énergie arrivent en Bretagne !


Le chèque énergie, qu’est-ce que c’est ?

Remplaçant des anciens tarifs sociaux de l’électricité et du gaz destinés aux ménages précaires, le chèque énergie  permet de payer une facture d’électricité, de gaz, de fioul ou de bois. Il est nominatif et est attribué pour une année en fonction des ressources et de la composition du foyer. Il est envoyé une fois par an au domicile du bénéficiaire.

Télécharger le calendrier prévisionnel de réception des 1ers chèques énergie 2018 en fonction du département

Pour bénéficier du chèque énergie, il est impératif d’avoir déclaré ses revenus auprès des services fiscaux, même en cas de revenus faibles ou nuls (il est inutile en revanche de transmettre l’avis d’imposition sur les revenus pour bénéficier du chèque). Le droit à bénéficier du chèque énergie sera établi sur la base de cette déclaration.

Pour permettre aux ménages de vérifier leur éligibilité au chèque, le ministère de la Transition écologique et solidaire a créé un simulateur, consultable gratuitement. Il suffit de renseigner son numéro fiscal.

Le chèque énergie ouvre également des droits et des réductions auprès du fournisseur d’électricité et/ou de gaz naturel (en cas de déménagement, d’incident de paiement).

Quelles dépenses régler avec le chèque énergie ?

  • sa facture d’énergie, auprès de son fournisseur d’électricité, de gaz, de chaleur, de fioul domestique ou d’autres combustibles de chauffage (bois, etc.).
  • les charges de chauffage incluses dans la redevance, si vous êtes logés dans un logement-foyer conventionné à l’APL.
  • certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement réalisées par un professionnel certifié.

Bon à savoir : le chèque énergie n’est pas un chèque bancaire, il n’est pas encaissable auprès d’une banque.

Comment payer une dépense énergie ?

Pour payer une facture d’électricité ou de gaz naturel, deux possibilités :

  • envoyer le chèque énergie au fournisseur, accompagné d’une copie d’une facture, d’un échéancier…, faisant apparaître les références client ;
  • utiliser le chèque énergie en ligne sur gouv.fr.

Pour régler un achat de combustible (fioul, bois, GPL…) ou une redevance en logement-foyer, il faut remettre le chèque énergie directement au fournisseur ou au gestionnaire du logement-foyer.

Bon à savoir : le chèque énergie est valable jusqu’au 31 mars de l’année prochaine. La date de validité est inscrite dessus.

ATTENTION : Le courrier contenant le chèque énergie n’est pas une publicité !

Lancé le 20 mai 2016, le chèque énergie avait été testé dans 4 départements (l’Ardèche, l’Aveyron, les Côtes-d’Armor et le Pas-de-Calais). Il avait alors été constaté que près de 25 % des consommateurs en situation financière difficile n’avaient pas utilisé leur chèque ! C’est un des résultats qui était redouté par les associations d’aide aux personnes en difficulté. Les tarifs sociaux avaient l’énorme avantage d’être automatiques à la fois dans l’attribution et dans l’utilisation. Le chèque énergie, lui, est automatique dans l’attribution, mais pas dans l’utilisation. Les consommateurs doivent faire une démarche pour l’utiliser.

A noter également que beaucoup de consommateurs jettent ce chèque en pensant qu’il s’agit d’une publicité !

Autre information importante : pour en bénéficier, à aucun moment le bénéficiaire n’est démarché (ni à son domicile, ni par téléphone), ni ne doit communiquer ses références bancaires ; toute sollicitation en ce sens est à refuser.

Pour en savoir plus

0 805 204 805 (service et appel gratuits) ou site d’information sur le chèque énergie

Site de l’INC (Institut national de la consommation)

Voir aussi :