Pour le printemps 2021, la Mce prépare une exposition sur les arbres remarquables d’Ille-et-Vilaine et leur lien avec des personnes. D’ici là, suivez-nous dans un tour d’horizon des métiers qui placent le végétal au cœur de leur travail. Première étape en compagnie d’Arnaud Fourrier, pépiniériste à Goven.

Par un bel après-midi d’octobre, c’est à une vingtaine de kilomètres de Rennes que le spécialiste nous a donné rendez-vous. Au pied d’un cormier, arbre fruitier fréquemment oublié de nos régions, nous nous sommes livrés à une pratique aujourd’hui largement délaissée : la récolte des cormes. Ces petits fruits, proches de la poire sauvage, se mangent blettes : leur pulpe est succulente ! Leur utilisation en cuisine était autrefois très prisée : confiture, sirop, ou même boisson fermentée, ils constituaient la base de nombreuses recettes.

Un pépiniériste d’essence locale

Arnaud, angevin d’origine, se définit comme un « naisseur de plants ». Il collecte des graines d’arbres et arbustes d’essence locale et de génétique ancienne afin de faire naître de jeunes sujets. Les graines sont récoltées en milieu naturel et proviennent d’individus non plantés ; elles sont ainsi de génétique sauvage. Elles servent essentiellement à la restauration du bocage, et à la création de milieux. La disparition des haies et des talus produit aujourd’hui encore de grands dommages à la biodiversité locale. En effet, le remembrement et la création de grandes surfaces agricoles ont grandement détérioré la qualité des sols. Face à cette tendance, le travail du pépiniériste nous semble indispensable.

Et les arbres remarquables ?

Culturels, environnementaux ou encore paysagers : divers arguments sont avancés en faveur de la protection des arbres qui nous entourent. Selon le pépiniériste, un arbre ancestral est, en effet, le refuge d’une grande diversité d’animaux et végétaux. Sans parler des bénéfices environnementaux : absorption du carbone, retenue de l’eau…

De la diversité comme facteur de bon développement

Arnaud Fourrier est un fervent défenseur de la futaie irrégulière. Il s’agit d’un principe de sylviculture selon lequel différentes classes d’âge sont représentées au sein d’une forêt. Par opposition, la futaie régulière représente des arbres d’une même classe d’âge. La diversité, à la fois des essences et des âges, est essentielle à ses yeux. Ce sont ces éléments qui permettront à une forêt, une haie ou un regroupement d’arbres, d’être :

  • dynamiques en termes de régénération,
  • plus résistants aux aléas climatiques,

  • accueillants pour un maximum d’espèces.

 

Chaque semaine, jusqu’au printemps 2021, nous vous proposons un rendez-vous “Auprès de mon arbre…” sur notre page Facebook, pour découvrir :

  • des actualités en lien avec les arbres,
  • les coulisses de cette future exposition,
  • une programmation d’événements pour le moment en ligne et on espère prochainement en présentiel !

Suivez-nous sur notre Facebook !

Voir aussi la Page Découvrir la nature et l’inventaire des arbres remarquables en Bretagne