Déjà deux ans que Greenpeace a lancé la Course zéro pesticide entre les 7 principales enseignes françaises de la grande distribution Carrefour et Monoprix sont en tête du classement, Auchan et Casino ferment la marche. Le classement se concentre uniquement sur les pommes et les pommes de terre qui sont le fruit et le légume les plus produits et les plus consommés en France. Mais aussi parmi les plus traités avec des pesticides.

greenpeace

Les règles du jeu de Greenpeace

Greenpeace positionne les distributeurs en fonction des moyens qu’ils mettent en œuvre pour atteindre l’objectif de la course : s’engager d’ici 2017 à vendre des pommes et des pommes de terre produites sans pesticides (en commençant par les plus dangereux pour les abeilles et la santé humaine : les néonicotinoïdes, la cyperméthrine, la deltaméthrine, le chlorpyrifos et tous les autres organophosphorés) et en soutenant les agriculteurs.

Si aucun moyen n’est mis en place, le distributeur reste en bas de l’escalier. S’il accomplit des efforts qui vont dans le sens d’une agriculture écologique, il gravit des marches. Mais attention : s’il ne tient pas ses promesses, Greenpeace le fera dégringoler de quelques marches…

Concrètement, que doivent faire les distributeurs pour atteindre la dernière marche ?

  • Eliminer en priorité les pesticides les plus dangereux (pour les abeilles et la santé humaine) dans la production des pommes et des pommes de terre.
  • Soutenir les agriculteurs qui s’engagent à produire sans pesticides.
  • Etre transparents vis-à-vis des consommateurs sur le recours aux pesticides dans la production de notre alimentation et le soutien aux agriculteurs.

Troisième manche de la Course zéro pesticide : le nouveau classement

  • Monoprix fait une entrée marquante dans la Course et se place en tête avec Carrefour

C’est à la première place que se positionne Monoprix grâce à ses engagements allant vers une élimination totale des néonicotinoïdes, ces pesticides particulièrement nocifs pour les pollinisateurs. L’enseigne a signé cette année un partenariat avec le label Bee Friendly, qui assure la mise en place de mesures de préservation des pollinisateurs.

L’enseigne Carrefour, quant à elle, poursuit ses efforts et maintient sa place de premier de la course. Par rapport à l’an dernier, elle cherche à étendre ses pratiques à l’ensemble des fournisseurs de chaque filière déjà engagée vers la réduction des pesticides (à savoir le kiwi du sud-ouest, le brocoli de Bretagne, la tomate ancienne de Marmande et le blé dur de Provence). En plus de cela, Carrefour a étendu ses expérimentations de réduction des pesticides à des productions majeures : la pomme et la pomme de terre.

  • Système U stagne légèrement mais reste deuxième

Alors que l’an dernier les Magasins U se positionnaient en tête de la course aux côtés de Carrefour, en 2016, ils n’ont pas évolué de manière significative.

  • De sérieux progrès pour E.Leclerc, ex aequo avec Intermarché

C’est une vraie révolution : après deux ans de campagne durant lesquels les dirigeants de E.Leclerc sont restés muets à notre égard, l’enseigne, anciennement dernière de la course, déclare désormais vouloir supprimer 50 % des pesticides de ses fruits et légumes (frais et produits transformés) d’ici 2020.

Côté Intermarché, même constat : les engagements sont là mais les faits restent à venir.

  • Auchan et Casino, lanternes rouges

Rien ne va plus pour Auchan. L’an dernier en deuxième position, Auchan se retrouve aujourd’hui bon dernier à cause de son manque d’engagement pour réduire les pesticides. Les données partagées par l’enseigne ne permettent pas d’évaluer correctement l’impact des mesures mises en place.

Même chose pour Casino. L’enseigne ferme la marche.

Actualité de Greenpeace sur le classement 2017

Site de la Course Zéro pesticide

Les militants du groupe local de Greenpeace Rennes ont organisé une Opération course aux pesticides, place Ste Anne, pour parler et échanger sur le nouveau classement des grandes surfaces.

Facebook du groupe local de Rennes

Le télégramme a rédigé un article suite à cette opération