Familles Rurales publie les résultats de son Observatoire des prix des fruits et légumes 2017 portant sur deux relevés effectués durant l’été. Il s’agit du 10e anniversaire de l’observatoire qui a vu le jour en 2007.

mce

Familles rurales : observatoire des prix des fruits et légumes 2017

 

Présentation de Familles rurales

Familles Rurales est un mouvement familial de France, généraliste, apolitique et laïque. Il compte 170 000 familles adhérentes et est reconnu d’utilité publique. Ses 2 200 associations, 40 000 bénévoles et 20 000 salariés participent au développement du milieu rural et accompagnent les familles pour qu’elles vivent mieux au quotidien, en proposant une large palette d’activités et de services. Familles Rurales est notamment agréée association de défense des consommateurs depuis 1975. Voici les actions qu’elle mène dans ce domaine, en bref :

  • le Mouvement anime 145 permanences d’information et de défense des consommateurs en France.
  • Il organise des actions de prévention et d’éducation autour de la consommation : prévention du surendettement, édition de jeux pédagogiques, actions éducatives auprès des jeunes dans les écoles et les accueils de loisirs.
  • Il mène des actions régulières auprès des Pouvoirs publics pour défendre l’intérêt des consommateurs.
  • Il gère un observatoire des prix des médicaments.
  • Il gère un observatoire des prix des produits de consommation courante.

L’observatoire des prix des fruits et légumes, de quoi parle-t-on ?

  • 54 « veilleurs consommation » issus de 32 départements
  • 2 relevés de prix : en juin (semaine du 5 au 11 juin 2017) et en juillet (semaine du 3 au 9 juillet 2017)
  • 4 surfaces de ventes : hyper/supermarchés, hard-discounts, marchés, magasins spécialisés bio

Les résultats mettent en évidence :

  • Après une forte augmentation en 2016, les prix baissent. Entre 2016 et 2017, les fruits ont baissé de – 8 % et les légumes de – 7 %. En moyenne un kilo de fruits coûte 3,76 € et un kilo de légumes 2,14 €.
  • Les produits qui ont le plus baissé sont : l’abricot – 26 %, la pomme de terre – 22 %, la courgette – 20 %.
  • Sur 10 ans, le prix de notre panier de fruits a augmenté de + 18,6 %, soit plus vite que l’inflation (12,2 % sur la même période) contrairement à notre panier de légumes qui a augmenté de + 7 % « seulement ».
  • Les hard-discounts restent toujours moins chers en termes de prix suivi de près par les supermarchés, mais la plus forte baisse de prix en 2017 est à observer sur les marchés – 10%.
  • Le prix des fruits et légumes bio est stable en 2017, les fruits augmentent de + 0,1 % et les légumes de + 3 %. Ils restent globalement plus chers que les fruits et légumes conventionnels.
  • Il n’est pas forcément plus coûteux d’acheter français. 10 fruits et légumes français sur 16 sont moins chers ou légèrement plus chers (inférieur à 0,2 € le kilo) que les fruits et légumes d’origine étrangère.
  • Il est possible de manger 5 fruits et légumes frais par jour, même avec un budget contraint.

Familles rurales s’inquiète des résultats de l’étude du CREDOC, selon laquelle les français respectent de moins en moins les recommandations du PNNS. La consommation de fruits et légumes frais reste un enjeu de santé publique majeur. Alors que se tiennent les états généraux de l’alimentation, Familles Rurales appelle à une réflexion sur la composition de certains produits transformés, qui bien que contenant des fruits et légumes, demeurent trop riches en gras, en sel et en sucre.

►Dossier de presse de l’Observatoire des prix “fruits et légumes” 2017


Voir aussi

► Observatoire des prix des médicaments (en 2016)


Voir aussi sur notre site la rubrique
se nourrir