Depuis le 1er juillet 2020, l’affichage du Débit d’absorption spécifique (DAS) est obligatoire pour tous les appareils radioélectriques (jouets, tablettes, certaines montres connectées, etc.). Jusqu’à présent, l’obligation d’affichage du DAS ne s’appliquait qu’aux téléphones mobiles.

Quels sont les objets concernés ?

Tous les équipements radioélectriques susceptibles d’être utilisés à proximité du corps humain (jusqu’à 20 centimètres), et émettant plus de 20 mW, doivent afficher leurs émissions d’ondes :

  • tablettes,
  • montres connectées,
  • jouets radiocommandés,
  • téléphones sans fil DECT,
  • casques de moto connectés,
  • radiocommandes de drones…

Quelles sont les valeurs à ne pas dépasser ?

Pour rappel, le Débit d’absorption spécifique (DAS) mesure le niveau d’exposition des utilisateurs aux ondes radioélectriques. Aussi, depuis le 1er juillet 2020, les valeurs limites autorisées de DAS sont de :

  • 2 W/kg (watt par kilogramme) pour la tête et le tronc ;
  • 4 W/kg pour les membres.

A noter que ces valeurs doivent figurer à proximité immédiate de l’équipement sur les lieux de vente mais aussi dans toutes les publicités.

Une meilleure information des consommateurs

Cette obligation d’affichage doit notamment permettre aux consommateurs de choisir leurs équipements de manière éclairée. Concernant ces équipements, la règlementation imposait déjà de mesurer le DAS, mais l’obligation d’affichage n’était jusque-là applicable qu’aux seuls appareils de téléphonie mobile.

Afin de mieux comprendre ce qu’est le DAS et ce qui a changé au 1er juillet 2020, L’Agence nationale des fréquences (ANFR) a conçu plusieurs vidéos et infographies.

Pour en savoir plus :

Voir aussi la page Protéger sa santé