Un cycliste qu’on ne voit pas est un cycliste en danger. En effet, moins de 10 % des déplacements à vélo se font la nuit mais ils entraînent 21 % des accidents mortels ! (source : bilan Sécurité Routière, 2009). Et près d’un tiers des accidents aux heures de pointe a lieu quand il fait sombre. C’est également dans ce cas que se produit la moitié des refus de priorité au cycliste. Les automobilistes impliqués dans les accidents disent la plupart du temps qu’ils n’ont pas vu le cycliste. Bien choisir son éclairage est donc vital, surtout en période hivernale où la nuit tombe vite !

Des équipements obligatoires sur le vélo

Pour circuler à vélo, plusieurs équipements sont obligatoires : casque pour les enfants de moins de 12 ans, dispositifs d’éclairage et de signalisation, signal d’avertissement…

Tout vélo doit être équipé des éclairages et signalisations suivants :

  • Un ou plusieurs catadioptres (dispositifs rétro-réfléchissants) arrière,
  • Catadioptres orange visibles latéralement,
  • Catadioptre blanc visible de l’avant,
  • Catadioptres de couleur orangée sur les pédales.

La nuit ou lorsque la visibilité est insuffisante, tout vélo doit être équipé des 2 feux suivants (ainsi que la remorque, si nécessaire) :

  • Feu de position émettant vers l’avant une lumière non éblouissante, jaune ou blanche,
  • Feu de position arrière qui doit être nettement visible de l’arrière lorsque le vélo est utilisé.

Des tests d’éclairage proposés la FUB

Lors de la vente d’un vélo neuf, les vendeurs ont l’obligation de fournir un équipement d’éclairage avec le vélo. Cependant, la performance de ces éclairages demeure encore souvent très médiocre.

Alors, comment bien choisir son éclairage ? Pour vous aider, la FUB, Fédération française des usagers de la bicyclette, propose, pour la deuxième année consécutive, des tests de dispositifs d’éclairages vélo.

Pour réaliser le test, la commission « éclairage »sélectionne des paires d’éclairages dont le montant ne dépasse pas un maximum de 100 €. Les éclairages doivent également être accessibles en trois lieux de revente :

  • En grande surface spécialisée,
  • Chez un détaillant vélociste,
  • Sur Internet.

►Résultats des tests éclairages sur le site de la FUB

Par ailleurs, l’association propose également des tests sur les antivols, disponibles en ligne.

Voir aussi la page Se déplacer