Aujourd’hui, souscrire à une assurance mobile est d’autant plus tentant que le smartphone est précieux et onéreux. La peur de perdre son outil de travail, ses contacts ou ses souvenirs est tangible et compréhensible. Partant de ce constat, moult formules ont ainsi émergé pour protéger les téléphones portables. Comment s’y retrouver parmi toutes les offres d’assurance mobile présentes sur le marché ? Pour quels dégâts et à quel prix ? Découvrez nos cinq points de vigilance à prendre en considération avant de choisir.

Les différents dispositifs d’assurance pour téléphone mobile

Auprès des opérateurs

Il est possible, lors de l’acquisition d’un téléphone mobile chez un opérateur téléphonique, de souscrire à une assurance directement auprès de ce dernier. En effet, Bouygues, Orange, Free et SFR proposent plusieurs contrats selon les critères de protection du smartphone choisis par le client – garanties, plafonds, franchises, etc.

À l’achat de l’appareil, le client a trente jours pour accepter ou non l’offre d’assurance formulée par l’opérateur.

Via les revendeurs

Il est également possible de choisir une assurance pour son téléphone portable auprès d’un revendeur, comme les grandes surfaces ou les magasins d’électroménager. Très souvent, ces enseignes ont leurs propres clauses et critères d’assurance. Citons pour exemple Carrefour, la FNAC-Darty, Leclerc ou encore Auchan.

En revanche, il n’y a pas de délai de réflexion pour y souscrire. Le choix s’opère à l’achat, d’où l’importance de réfléchir en amont à la protection souhaitée pour le smartphone.

Avec une assurance annexe

Des organismes externes aux opérateurs et aux revendeurs peuvent proposer des assurances pour les téléphones mobiles. Certaines banques et sociétés d’assurance se sont même spécialisées dans ce type de protection. C’est le cas par exemple du site assurance-telephone-mobile.com.

D’autre part, il est intéressant de consulter ses autres contrats d’assurance. Certains peuvent déjà inclure une clause pour la protection des smartphones, et même d’autres appareils électroniques. Pour exemple, il suffit parfois de rajouter une annexe à son contrat d’assurance habitation pour protéger son téléphone mobile.

Pour quels dégâts peut-on assurer son téléphone portable ?

Contre le vol

La plupart des contrats d’assurance mobile protègent contre le vol. Attention cependant aux conditions qui peuvent s’avérer restrictives ! L’assurance prend en charge l’appareil si le vol :

  • se produit suite à une agression verbale ou physique ;
  • a lieu sous la menace d’un tiers ;
  • fait suite à une effraction.

En revanche, peu d’assureurs prennent en charge le remboursement d’un appareil suite à un vol à la sauvette ou à la tire. Ils estiment en effet que le délit a pu se produire à cause du manque de vigilance du client. Encore une fois, il est primordial de vérifier chaque ligne d’un contrat d’assurance mobile avant d’y souscrire.

De plus, quelle que soit la nature du vol, il est essentiel de :

  • déposer une plainte à la gendarmerie ;
  • de faire opposition à la carte SIM ;
  • de relire son contrat pour n’oublier aucune clause ni aucun document demandé ;
  • de contacter le plus tôt possible son assureur (entre 24 et 72 heures après le vol).

En cas de casse

De même, lire toutes les subtilités du contrat d’assurance quant à la protection de son téléphone en cas de casse est fortement recommandé. Certains contrats prennent en charge les dégâts gênant la lisibilité de l’écran, d’autres les dommages subis suite à une agression. Mais dans la plupart des cas, les défauts d’ordre esthétiques ne sont pas dédommagés puisqu’ils ne nuisent pas au fonctionnement de l’appareil.

Pour justifier de la responsabilité d’une tierce personne dans les dégâts causés à son smartphone, l’assureur peut exiger une description précise de l’accident. D’autre part, il faut déclarer la casse de l’appareil dans les cinq jours après le sinistre, au risque de ne pas pouvoir être indemnisé.

Enfin, procéder à une sauvegarde des données du mobile avant envoi pour réparation est plus prudent.

Perte, panne et autres aléas

Très peu d’assurances couvrent la perte d’un smartphone. Selon l’étude menée par le magazine 60 millions de consommateurs, il n’y a que le contrat Sfam chez le groupe Fnac Darty qui propose ce service, avec l’application d’une franchise.

Si votre téléphone tombe en panne, il est conseillé d’adresser une réclamation au fabricant de l’appareil.

Enfin, les dommages causés par l’eau (intempéries ou accident) sont peu pris en charge. Parfois, un appareil oxydé peut être réparé, voire remplacé, selon les modalités de l’incident.

Quel est le coût d’une assurance mobile ?

Fourchette de prix : rester vigilants !

Les tarifs des assurances mobiles varient entre onze et dix-sept euros par mois. Même si ces prix restent abordables, il faut rester très vigilants, notamment avec :

  • la durée d’engagement minimale obligatoire ;
  • certains assureurs qui exigent de régler le contrat choisi pour un à deux ans d’application en une seule fois.

Si vous avez besoin d’aide pour estimer l’impact d’une telle souscription sur votre budget, n’hésitez pas à consulter notre rubrique d’aide à la gestion du budget. De plus, les bénévoles de nos associations de consommateurs sont heureux de vous accueillir lors des permanences physiques à la MCE.

Pour quels modèles de téléphones ?

Les tarifs indiqués ci-dessus sont indicatifs de contrats d’assurance pour des appareils très perfectionnés et onéreux. Pour des téléphones portables de moins grande valeur, il existe aussi des formules d’assurance moins coûteuses – à partir de trois euros par mois. Il faut également prendre en considération la décote, rapide, des appareils électroniques par rapport au prix de l’assurance choisie qui lui, reste fixe.

Quelle est la démarche pour être indemnisé ?

Apporter les preuves

Comme évoqué précédemment, et selon la nature des dommages, il y a différentes démarches à effectuer pour être indemnisé. Celles-ci sont reportées sur le contrat d’assurance choisi.

Le sinistre doit donc être déclaré à l’assureur le plus tôt possible dans un délai de un à cinq jours.
La liste des documents demandés peut varier d’un contrat à l’autre. Il s’agit souvent :

  • de la facture ;
  • d’un descriptif des dommages ;
  • de la copie de la plainte déposée à la gendarmerie pour vol.

Mieux vaut attendre la réponse de l’assureur sur sa prise en charge avant de déposer le smartphone pour réparations ou de le remplacer.

Démarche à l’étranger

À l’étranger, il n’est pas toujours évident de déposer une plainte pour un vol de téléphone portable. Pour pouvoir malgré tout bénéficier de la couverture de l’assurance, il est recommandé de :

  • conserver un maximum de preuves et de témoignages de la scène ;
  • rédiger une attestation sur l’honneur.

Pour les autres sinistres, la démarche reste inchangée.

Prendre une assurance en connaissance de cause

S’accorder le temps de la réflexion

Prendre en considération tous ces critères n’est pas une mince affaire. Avant même d’acheter un smartphone, il est primordial de réfléchir à l’utilité d’assurer ce dernier. Et s’il s’avère nécessaire de le protéger, il faut ensuite étudier toutes les possibilités de contrats, complètement nouvelles ou les extensions possibles de contrats déjà établis.

 

Comment résilier son assurance mobile ?

Il est possible de résilier tout contrat d’assurance un an après son établissement et sans aucuns frais. Au bout d’un an, un contrat est reconduit tacitement, alors prudence !

Un contrat est annulable dans les quatorze jours si celui-ci a été contracté par téléphone ou sur le Net. De plus, la résiliation est sans frais si la preuve est apportée d’une autre assurance couvrant pour les mêmes risques.

Enfin, plusieurs contrats incluent un droit à renonciation, le tout est dans connaître les modalités.

Précautions à prendre au quotidien pour son smartphone

Dans les déplacements, sur le lieu de travail, durant les loisirs, on peut limiter les risques pour son smartphone :

  • en évitant de le ranger dans une poche extérieure ;
  • en utilisant un kit main libre ;
  • en le prêtant à des personnes de confiance, etc.

Besoin d’aide pour régler un litige avec votre assureur ?

Nous espérons que cet article apporte toutes les réponses sur la souscription à une assurance pour téléphone mobile. La MCE vous apporte son aide en cas de litige avec votre assureur. Pour cela, veuillez vous reporter à la page « Régler un litige ».

 

 Article rédigé par  Céline Le Briand – Rédactrice Web SEO