La Mce relaie ce communiqué de Presse

 

 

 

La CSF (Confédération Syndicale des Familles), organisation familiale de défense des consommateurs et des locataires, s’est opposée fermement, dans un communiqué de presse, à la baisse des APL. La Mce relaie cette position.

mce

Baisse des APL : la CSF s’y oppose fermement !

 

« Le Premier Ministre, Edouard Philippe, a annoncé en juillet une baisse de 5 € de l’Aide Personnalisée au Logement (APL), et ce dès la prochaine rentrée. La CSF dénonce cette mesure qui vient à nouveau fragiliser les familles les plus modestes.

Les APL, qui bénéficient à 6,5 millions de ménages français, coûtent 18 milliards d’euros par an au budget de l’État. La baisse de ces aides représenterait une économie mensuelle de 32,5 millions d’euros. La CSF refuse que les personnes à faibles revenus contribuent au renflouement des caisses de l’État.

Les APL n’ont cessé de baisser ces 15 dernières années et correspondent de moins en moins aux loyers réels payés par les locataires. Le forfait-charge est quant à lui totalement déconnecté des charges payées par les locataires.

Le gouvernement en place affiche clairement que le logement n’est plus une priorité, avec notamment l’absence d’un ministère du logement. Le rabotage des APL vient confirmer cette situation. L’État doit revenir sur cette décision injuste et dangereuse pour le budget des familles.

Dans un contexte d’incertitude économique et de crainte de déclassement social, le signal envoyé par le gouvernement est très inquiétant.

La CSF revendique un réel engagement de l’état pour soutenir le pouvoir d’achat des familles en adoptant les mesures suivantes :

  • la production de logements réellement sociaux à hauteur des besoins ;
  • la revalorisation des aides à la pierre, des APL et du forfait charge ;
  • la mise en place de l’encadrement des loyers tel que prévu par la loi “ALUR”.

► Télécharger le communiqué de presse de la Csf

Pour en savoir plus :