Une étude canadienne, publiée en début d’année 2020, fait le lien entre l’exposition de l’enfant, dans les premiers mois de sa vie, à des produits ménagers et le développement d’asthme et de difficultés respiratoires à l’âge de 3 ans. Cette nouvelle étude confirme l’importance de protéger les 1 000 premiers jours de vie des expositions environnementales néfastes.

Contexte de l’étude

Les premiers mois de la vie sont essentiels pour la formation des systèmes immunitaire et respiratoire.

L’objet de l’étude était d’examiner le lien possible entre l’usage de produits ménagers dans les premiers mois de vie de l’enfant et la survenue de troubles respiratoires et allergiques par la suite. L’étude a porté sur 2 022 enfants dont les parents ont répondu à un questionnaire sur l’usage de 26 produits ménagers à la maison lorsque l’enfant était âgé de 3-4 mois entre 2008 et 2015. Le lien possible avec des troubles respiratoires ou les allergies chez les enfants âgés de 3 ans a été examiné.

Une étude inédite sur les enfants

On connaissait déjà la responsabilité des allergènes les plus fréquents dans le déclenchement de cette maladie chronique des bronches : acariens, moisissures et pollens, mais aussi fumée de tabac et pollution de l’air. Mais cette étude a révélé un autre facteur de risque encore trop méconnu : les produits ménagers. L’étude canadienne affirme en effet que les bébés (de la naissance à trois mois), vivant dans des logements où l’utilisation de produits de nettoyage ménagers est fréquente, étaient plus susceptibles de développer une respiration sifflante et de l’asthme chronique à l’âge de trois ans.

Les auteurs de l’étude expliquent que « les nourrissons passent de 80 % à 90 % de leur temps à l’intérieur. Ils sont particulièrement vulnérables aux expositions chimiques par les poumons et la peau, en raison de leur rythme respiratoire élevé et de leur contact avec les surfaces de la maison ».

Cette étude est inédite, la plupart des travaux liant l’asthme à l’utilisation de produits de nettoyage ayant à ce jour été réalisés auprès d’adultes.

►Lire l’étude parue dans le Canadian Medical Association Journal

Des changements de comportements à opérer

L’étude permet d’identifier des changements de comportement à opérer : « Il peut être important pour les familles d’envisager de retirer les sprays et les produits parfumés de leur routine de nettoyage. Nous pensons qu’une maison saine ne doit pas avoir d’odeur », conseillent les chercheurs. Ils recommandent aux parents de bien lire les étiquettes des produits d’entretien avant l’achat. Et d’éviter, en particulier, ceux qui contiennent des composés organiques volatils (COV), connus pour polluer l’air intérieur.

Wecf France propose des guides pour répondre à la demande spécifique des jeunes parents de faire des choix éclairés pour créer un environnement intérieur sain pour leur(s) enfant(s).

Les publications recouvrent à la fois des produits spécifiques pour enfants tels que les jouets, les cosmétiques ou les vêtements, ou des produits ou objets contribuant à la pollution de l’environnement quotidien des plus jeunes, tels que les produits ménagers, les produits de rénovation ou décoration ou encore les objets connectés qui se sont multipliés ces dernières années. Un guide spécifique sur les perturbateurs endocriniens existe également.

►Publications de Wecf France

Il est à noter que la Mce et ses associations travaillent depuis de nombreuses années sur les thèmes de la pollution de l’air, les produits ménagers, l’exposition des femmes enceintes aux polluants…

Par exemple, depuis 2016, la Mce est impliquée dans l’action Parcours de Naissance, Environnement et Santé (PNES) qui s’inscrit dans la volonté d’intégrer la santé environnementale dans la prise en charge globale du parcours de naissance réalisée par les professionnels de santé en Ille-et-Vilaine.

Dans ce cadre, une affiche et un dépliant permettant de répondre aux préoccupations des femmes enceintes et des parents ont été élaborés.

Retrouvez toute la documentation « santé-environnement » dans la rubrique Publications


Voir aussi le dépliant ►
Bienvenue bébé réalisé par l’Ademe

Voir aussi : Protéger sa Santé