Ces jours derniers, des attaques injustifiées ont été proférées en Bretagne par quelques élus à l’encontre du mouvement associatif de protection de l’environnement.

LES ASSOCIATIONS ATTAQUEES LA DEMOCRATIE MENACEE

 

Ces attaques se cumulent depuis plusieurs mois avec des décisions lourdes de conséquences de baisse de subventions.

Aujourd’hui ce sont les associations de protection de la nature qui en sont victimes, demain comme dans d’autres régions, ce seront les mouvements culturels, les syndicats ou les organisations de l’agriculture durable… Il s’agit de « mettre au pas » ceux qui dérangent par leurs analyses critiques, par leurs propositions, par leurs capacités d’alerte, par leur volonté d’un état de droit, et dont la Bretagne sait pourtant, plus que toute autre région de France, leur contribution à l’évolution des consciences comme à celle des politiques publiques.

Eau et Rivières de Bretagne et Bretagne Vivante tenaient ce jour à Quimper, avec l’appui du président de France nature environnement, une conférence de presse afin de répondre à cette campagne de dénigrement.

Lire le communiqué de presse

Voir le site d’Eau et Rivières de Bretagne