L’Ille-et-Vilaine connaît une sécheresse exceptionnelle depuis septembre 2016. Le Préfet a pris un arrêté, le 12 avril 2017, confirmant des restrictions sur l’usage de l’eau dans le département.

Terre_seche_herbe

Alerte sécheresse : restrictions sur l’usage de l’eau

Habituellement, les pluies d’hiver permettent le remplissage des nappes souterraines et des barrages servant à l’alimentation en eau potable et à soutenir les débits des cours d’eau pendant l’été. A ce jour, nous manquons de 3 mois de pluie par rapport à une année à pluviométrie normale. La sécheresse de cet hiver est plus importante que celle de l’hiver 1975-1976, qui précédait une année très sèche avec de lourdes restrictions sur l’utilisation de l’eau. Afin d’anticiper une situation qui pourrait s’avérer difficile pour l’été à venir, il est nécessaire d’agir pour préserver notre ressource en eau. C’est dans ce contexte que le Préfet d’Ille-et-Vilaine a réuni un comité sécheresse, le 3 avril 2017, qui a acté le maintien de l’alerte sécheresse pour le département – seuil 1*.

En pratique, sont interdits :

  • l’arrosage des pelouses publiques ou privées et des terrains de sport (stades, golf…) entre 8h et 20h,
  • l’irrigation agricole sauf pour les cultures spéciales (légumes de plein champ, horticulture, serre, vergers, petits vergers) entre 11h et 18h quelle que soit l’origine de l’eau et pour les autres types de cultures entre 11h et 18h uniquement à partir de retenues collinaires à remplissage hivernal ou par ruissellement d’eaux de pluie,
  • le lavage des voitures, sauf dans les stations professionnelles équipées de système à haute pression ou de recyclage,
  • le nettoyage des façades et toitures, sauf pour les professionnels équipés de lances à haute pression,
  • les fontaines publiques ne disposant pas d’un circuit fermé d’eau,
  • le remplissage des piscines et des plans d’eau,
  • la vidange des plans d’eau,
  • les manœuvres des vannages sur les cours d’eau,
  • le lavage de la voirie,
  • le fonctionnement des fontaines publiques ne disposant pas d’un circuit fermé pour l’eau.

 

* 4 niveaux d’alerte sécheresse

En cas de sécheresse, les préfets de département peuvent prendre différentes mesures en fonction de la gravité du manque d’eau. Quatre états d’alerte croissants peuvent alors être décrétés :

  • Vigilance sécheresse (niveau « zéro ») : information et incitation des particuliers et des professionnels à faire des économies d’eau.
  • Alerte sécheresse (niveau 1) : réduction des prélèvements à des fins agricoles inférieure à 50% (ou interdiction jusqu’à 3 jours par semaine), mesures d’interdiction de manœuvre de vanne, d’activité nautique, interdiction à certaines heures d’arroser les jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures …
  • Alerte renforcée (niveau 2) : réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50% (ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine), limitation plus forte des prélèvements pour l’arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures, …, jusqu’à l’interdiction de certains prélèvements.
  • Crise sécheresse (niveau 3) : arrêt des prélèvements non prioritaires, y compris des prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d’assurer l’exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité).

Les différents niveaux d’alerte sont définis par l’Etat et les informations sont accessibles via le site internet gouvernemental Propluvia

 

Il  est donc demandé à chacun de respecter ces dispositions et d’avoir un comportement particulièrement civique pour permettre d’économiser les ressources en eau nécessaires à la vie et au fonctionnement de nos territoires.

 

Voir aussi le Communiqué de presse da la Collectivité Eau du bassin rennais