On estime à 11 millions le nombre d’accidents domestiques survenant chaque année en France. Ces accidents entraînent 4,5 millions de visites aux urgences, 500 000 hospitalisations et un peu plus de 20 000 décès par an. Avec le confinement, une hausse des accidents domestiques est attendue.

Des intoxications en augmentation

En effet, l’épidémie de Coronavirus a pour conséquence une augmentation de l’utilisation de produits désinfectants. Mais ceux-ci ne sont pas sans danger pour l’homme : irritation des voies respiratoires, lésions de la peau, intoxications… Par exemple, les appels aux centres antipoison concernant l’eau de javel ont doublé depuis le début de l’épidémie. Utilisée pour désinfecter les surfaces et, parfois les courses, l’eau de javel, associée à d’autres produits désinfectants, peut irriter les voies respiratoires.

L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a publié, le 27 mars 2020, un certain nombre de recommandations pour désinfecter son environnement : Coronavirus – Alimentation, courses, nettoyage : les recommandations de l’Anses

Vous pouvez également lire le livret Si on faisait le ménage… dans nos placards ? Halte à la pollution dans la maison (juin 2009). Ce livret donne des conseils et informations pratiques pour limiter la pollution de l’air dans son logement ; mais aussi pour préserver sa santé.

 

Des enfants à protéger et surveiller

A la maison, les enfants ne sont pas à l’abri d’accidents domestiques comme :

  • des chutes : chaque année, ce sont près de 300 enfants qui tombent par la fenêtre !
  • des brûlures : 27 % des brûlures ont lieu dans la cuisine, et les enfants de 1 à 5 ans sont concernés dans un quart des cas.
  • des intoxications : notamment par des produits ménagers et médicaments.

Pour alerter et informer, l’INC (Institut national de la consommation) rappelle les risques à identifier pour chaque pièce de la maison, comment s’en prémunir et que faire en cas d’urgence.

► Consulter le dossier A la maison, protégez vos enfants !

 

Pour aller plus loin :