LA MCE RELAIE CE COMMUNIQUE

Pour l’association Alter-ondes 35, à la lecture du rapport final de la mission d’étude sur la 5G, il apparaît que le questionnement sur la nocivité des ondes fait consensus. L’association appelle la Ville de Rennes à instaurer un moratoire dans le déploiement et la mise en service de la 5G.

Voici quelques extraits du communiqué de presse de l’association.

« La reconnaissance des personnes atteintes d’électro hypersensibilité (EHS) l’atteste. C’est une avancée. La création et la préservation de zones blanches pour ces personnes dont le nombre augmente, sont une sage mesure car nous sommes tous potentiellement de futurs EHS.

L’effet cumulatif des ondes, la durée d’exposition, la forte élévation des fréquences de la 5G ont suscité des inquiétudes au sein des deux groupes d’étude.

Cependant, pendant la durée de la mission d’étude, les opérateurs de téléphonie mobile ont installé un grand nombre d’antennes 5G sur des pylônes déjà existants et sur de nouveaux construits à cet effet. Certaines antennes sont très (trop) proches de zones très denses d’habitations et de lieux publics tels que les établissements scolaires.

De nombreux faits scientifiques rendent incontestables la nocivité des ondes sur le vivant ! Mais des conflits d’intérêts biaisent les études à des fins mercantiles alors que dans le même temps les fonds publics ne permettent pas la réalisation d’études indépendantes.

  • Il n’y a aucune urgence à déployer la 5G, sauf à satisfaire l’appétit dévastateur des opérateurs de téléphonie mobile et des GAFAM.
  • La 5G, en l’état actuel, sera énergivore et participera à l’aggravation dramatique du réchauffement climatique !
  • elle portera des atteintes à la biodiversité et au vivant par l’augmentation des sources d’émission des ondes électromagnétiques responsables de pathologies de plus en plus sévères sur le vivant !

Nous appelons de tous nos vœux une décision du Conseil Municipal de Rennes qui instaure un moratoire dans le déploiement et la mise en service de la 5G ! Nous devons prendre notre temps pour ne pas faire payer un lourd tribut environnemental et sanitaire aux générations à venir. »

►Télécharger le communiqué de presse d’Alter-ondes 35

Pour aller plus loin


Voir aussi les pages
Protéger sa santé