Le nouveau dispositif de mobilité bancaire, entré en vigueur le 6 février 2017, permet aux consommateurs d’être désormais effectivement déchargés de toute formalité administrative. Les relations se font directement de banque à banque, le consommateur donnant à sa nouvelle banque, la banque d’arrivée, un mandat pour accomplir les démarches nécessaires, auprès de sa banque d’origine, mais également auprès des émetteurs de virements récurrents et de prélèvements.

argent

La procédure à suivre pour changer de banque

Deux choses à faire pour passer d’une banque à l’autre : donner un RIB (Relevé d’identité bancaire) et signer un mandat de mobilité bancaire. Le changement d’établissement se fera en 22 jours ouvrés maximum.

Mais pour commencer, il faut ouvrir un compte dans la nouvelle banque. Pour cela, munissez-vous d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile.

Puis, vous présentez un RIB de votre ancien compte et signez un mandat de mobilité bancaire, votre nouvelle banque s’occupe du reste : elle organise la migration des prélèvements et des virements récurrents, elle vous communique la liste des chèques qui n’ont pas encore été débités. Attention, on ne peut pas fermer un compte tant que les chèques émis n’ont pas été encaissés.

Ensuite, les entreprises (opérateurs de téléphonie, fournisseurs d’énergie…) et administrations (impôts, sécurité sociale, CAF…) ont 10 jours pour modifier vos coordonnées. Ils ont aussi l’obligation de vous informer que le changement a été pris en compte et qu’il prendra effet à telle date.

Enfin, une fois tous vos chèques émis débités, vous pourrez clôturer votre ancien compte. Il faudra aussi rendre vos moyens de paiement (carte bancaire…).

 

Pour aller plus loin

 

A VOIR également sur notre site : Gérer son budget