Depuis un an, la Maison de la consommation et de l’environnement, le tissu associatif et la Ville de Rennes travaillent sur une action de mesure citoyenne de qualité d’air à Rennes. L’opération Ambassad’Air vise à développer l’expertise des habitants sur la qualité de l’air, en les rendant acteur de la mesure, via l’utilisation de micro-capteurs. Après un an de travail, de nombreuses animations et un fort intérêt, voici les premières conclusions du projet.

Année d’Ambassad’Air à Rennes

 

7 millions de données

Ambassad’Air a conduit à recruter des volontaires, à les former, à leur mettre à disposition des micro-capteurs. Nous avons pu nous appuyer sur le tissu associatif local, dont notamment Gulliver,  Air Breizh et les associations de mobilité de la Mce ( Rayons d’Action, Espace piéton), pour les animations. Pendant les mois de février et mars, les 16 volontaires ont pu collecter 7 millions de mesures de particules fines, tant fixes qu’à vélo ou à pied. Ces mesures ont pu montrer que les niveaux de pollution étaient proches entre les deux quartiers et pas trop éloignés de la station de mesure de référence d’Air Breizh. Mais elles ont surtout permis d’initier une dynamique citoyenne sur la qualité de l’air à Rennes.

 

Blosne, Villejean et bientôt Bréquigny

Des réunions de bilan se tiendront mi-septembre au Blosne et sur Villejean. En octobre, une nouvelle saison sera lancée, qui concernera le Blosne, Villejean mais aussi un nouveau quartier : Bréquigny ! Vous êtes un particulier, un établissement scolaire, une association et vous vous intéressez à la qualité de l’air, n’hésitez pas à prendre contact avec nous pour intégrer le projet. Contactez le chargé de mission Mce Jacques Le Letty via le formulaire de contact.

 

Si vous voulez en savoir plus

Voir aussi

.